S’inspirer de Jean de La Fontaine

J’aime bien le premier vers de la fable Le lièvre et la tortue : « Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. »

Pour se construire un solide sens moral et se doter de repères éthiques, les grands auteurs servent de phares. Pour cela, Jean de La Fontaine de sagesse nous offre de petits bijoux d’humanisme.

Même si je m’inspire des grands auteurs, je ne me sens pas obligé de suivre leurs écrits à la lettre. Je les adapte à ma personnalité, et surtout, à mon physique si peu athlétique.

C’est ainsi que « Rien ne sert de courir : il faut partir à point » est devenu « Rien ne sert de courir. Point. » Une citation tronquée beaucoup plus inspirante pour un homme allergique à toute forme d’exercice physique.

Merci, Jean de m’aider à m’accepter.