Le sommeil du juste idiot

Dormir est la seule activité physique pour laquelle mon corps possède naturellement tous les attributs nécessaires à une performance de longue durée.

J’ignorais que mon sommeil si doux, que je tenais pour acquis, serait troublé pour toujours par un nouveau client : un fabricant de matelas antiacariens.

Sans l’innocence, impossible d’être heureux

Chaque campagne publicitaire nécessite des heures de recherche sur un secteur d’activité. Je me suis donc plongé dans l’univers du ressort et de la mousse viscoélastique. J’ai été épouvanté de découvrir que 10 % du poids de mon oreiller est constitué de petits acariens, de leurs déjections et des cadavres de millions de leurs ancêtres. Et je nous épargne les détails statistiques de nos grouillants matelas.

Pour envenimer les choses, le contrat suivant m’a forcé à concevoir des messages publicitaires pour une compagnie d’extermination. J’ai alors appris que les rats et souris se faufilent partout. Il semble que le quart des incendies aux origines mystérieuses soient causés par ces rongeurs qui mordillent les fils électriques, une occupation aussi destructrice que suicidaire.

Mon sommeil n’aime pas les dangers

J’ai aussi découvert que les différentes espèces de rats et de souris occupent tout l’espace physique autour de nous. Alors que certaines espèces préfèrent les hauteurs des toits, d’autres privilégient les égouts et d’autres encore aiment remonter les courants, comme les saumons, et se retrouvent dans nos toilettes pour une rencontre face à fesses.

Depuis, chaque nuit, le moindre bruissement me réveille. L’idée de dormir au milieu de millions d’acariens tout grouillants me mettait déjà mal à l’aise, je redoute maintenant la rencontre de rongeurs actifs qui se promèneraient sous mon lit ou qui m’observeraient du haut de mon plafonnier.

J’ai perdu l’innocence de mon enfance. Je dormais beaucoup mieux à cette époque bénie où je ne craignais que les monstres et les voleurs.